. 

ACCUEIL
 
DELEGUES ET
ADMINISTRATION
 
  ADHERER AU MCF
 
FORUM
  L'ASSOCIATION  
STATUTS DU MCF   STANDARD DE LA MARANS
 
CHAMPIONNATS
RENCONTRES
 
HISTORIQUE
DE LA MARANS
  REGLEMENT EXPOS-CONCOURS
 
LES BAGUES
OFFICIELLES
 
 L' OEUF DE MARANS - ECHELLE DE COLORIS DU MCF   LES VARIETES
DE LA MARANS

 
LE LIVRE  
GENETIQUE
 
LES DEFAUTS 
SILHOUETTE
TYPE IDEAL

 
PETITES ANNONCES
DES MEMBRES

  LISTES DES ELEVEURS   CARTE MAPPEMONDE
DES
ELEVEURS

 
BULLETINS OFFICIELS  
SANTE
 
DOCUMENTS
ANCIENS
 

PUBLICATIONS
DU MCF
 

AUTRES SITES
RECOMMANDES

 
SITES DE LA SCAF ET DE LA FFV
 
GLOSSAIRE
 
CONTACT
 

Photos sous licence Creative Commons
type
 http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr CC by sa

LA VARIETE
FROMENT

  

Poule Marans Froment (Nancy 2001)

La variété Froment qui ne figurait pas dans le premier standard de la Marans alors qu'elle constitue probablement, après les très classiques Noir-cuivré et Coucou-argenté, l'une des variétés génétiques les plus courantes parmi le cheptel des reproducteurs Marans.
Il est donc très vraisemblable que le coloris Froment existe bien chez la Marans depuis ses origines, c'est à dire, depuis les apports de sang par les Combattants Anglais originels dont la palette de coloris étaient très variée.

 

             parquet de Marans Froment 

Cette couleur fût longtemps ignorée, victime d'une certaine ignorance ainsi que d'un descriptif dans le standard ancien incohérent (variété rouge–fauve-saumonée–perdrix) lequel a utilisé pendant des dizaines d'années cette association d'appellations malheureuses et des plus fantaisistes pour définir l'une des variétés les mieux bâtardées du monde avicole de sélection.

Il était urgent d'y voir un peu plus clair à propos de ces variétés de couleurs génétiquement erronées.

La variété Froment figure parmi les coloris génétiques les plus rares qui soient parmi nos volailles de race et cela pour deux raisons essentielles :

1)- Les races concernées par le coloris Froment sont en nombre très limité : Araucana, Sulmtaler, Combattant Malais notamment ou encore le Shamo.

2)- Celles-ci ne sont que très confidentiellement sélectionnées et par conséquent le coloris Froment n'est que très rarement exposé en concours.

Quant à la Marans Froment, elle subit ainsi que d'autres races d'ailleurs depuis des dizaines

d'années, une certaine négligence en matière de génétique simple des coloris de plumages. Ceci n'a rien de très critiquable dès lors que l'on accepte d'admettre que la génétique avicole conserve encore aujourd'hui de nombreux secrets.

Il n'en est pas moins vrai que le coloris Froment est défini depuis longtemps pour trois ou quatre autres races au moins de notre monde avicole (certes rares et souvent très mal décrites).

Ajoutons que les éléments descriptifs du standard d'origine étaient relativement cohérents pour ce qui concerne la plupart des variétés de Marans.

Par contre, concernant la variété Froment de même que la Fauve à queue noire (non citées à l'origine et par conséquent génétiquement ignorées ), la description "rouge–fauve–saumoné–perdrix", erronée et confuse, a tout simplement bloqué l'évolution de ces deux variétés depuis plus de 30 ans.

On peut cependant facilement admettre comme vraisemblable l'idée que les différentes sélections de reproducteurs Froments et Fauves disponibles dès l'origine de la race ne semblent bien ne jamais avoir été correctement dirigées.

La plus grande rigueur s'impose lorsqu'on utilise le vocabulaire des différents coloris de plumages.

Les termes Rouge, Fauve, Saumoné et Perdrix correspondent chacun à quatre plumages génétiques précis, bien définis et différents les uns les autres.

Ceux ci n'ont que très peu de rapport entre eux. Ils appartiennent par ailleurs à des familles génétiques différentes.
Pour revenir à notre coloris Froment, concernant tout d'abord les poules, en dehors du fait que les différentes souches ont été souvent dénommées à tort "fauves saumonées", leur couleur Froment qui est assortie de légers dessins ou liserés, explique peut-être, à l'origine, l'utilisation erronée du terme "perdrix".

Quant aux nuances saumon de cette couleur Froment, elles expliquent peut-être là encore l'utilisation du terme "fauve-saumoné" …mais qui est là encore inadapté.


Dans la plupart des cas, les coqs qui furent souvent associés à ces poules sont des reproducteurs plus ou moins rouge-fauve (théoriquement de vrais Fauves à queue noires) qui n'ont donc rien à voir avec la vraie variété génétique Froment. En effet, les véritables coqs Froment sont noirs quant à eux, avec parure rouge-cuivrée ressemblant assez aux coqs Noir-cuivré sauf pour le miroir des ailes qui, par contre, est brun.
Les confusions en tous sens furent donc multiples et différents coloris génétiques furent croisés par erreur depuis fort longtemps.

Ainsi, lorsque de temps à autre, on découvrait l'apparition de véritables coqs Froment dans les couvées de cette variété dénommée jusqu'alors, et au mieux, "fauve-saumonée", ceux-ci furent souvent confondus avec le coloris Noir-cuivré ...notons qu'il est strictement impossible génétiquement, de le faire apparaître subrepticement d'une souche qui lui est récessive! - ou encore avec l'hypothétique variété "Perdrix". De fait, ils étaient donc souvent écartés à tort de la reproduction.

Par ailleurs, le plumage de ces coqs a pu également expliquer l'usage maladroit du terme "perdrix" par certains éleveurs tant ils sont ressemblants à ceux des vrais Perdrix. On peut alors facilement comprendre que s'ils sont utilisés à tort comme des Noir-cuivré… c'est alors la faute de sélection éclatante! surtout pour la variété Noir-cuivré... qu'ils polluent génétiquement et pour longtemps.

Aujourd'hui encore, certaines de nos souches Noir-cuivré, devenues impures notamment par de telles erreurs,

donnent naissance régulièrement, par retour atavique,à des sujets Froment ou Fauves à Queue Noire, ce fait est assez fréquent.
A partir de tels sujets, obtenus plus ou moins purs, s'impose une sélection des reproducteurs corrects afin de stabiliser l'autre variété cousine: la Fauve à queue noire, mais le travail semble plus difficile, entre autres pour les raisons suivantes:
  • grande complexité et variabilité des gènes fauves présents.
  • forte impureté génétique des souches.
  • insuffisance de travail de la sélection des Fauves de tous temps.
  • manque de recul dans l'appréciation et l'étude des gènes présents.

En conséquence, les reproducteurs à sélectionner doivent correspondre précisément aux descriptions correctes du Froment que nous allons maintenant définir afin de permettre, le cas échéant, leur détection systématique et sans erreur, le cas échéant, dans les souches diverses de Marans.

LE COLORIS GENETIQUE FROMENT       

Il en existe deux types d'aspect physique similaire mais au bagage génétique différent:

  • Le Froment dominant du type Araucana.
  • Le Froment récessif du type Combattant Malais.

Tous deux sont récessifs par rapport au Noir-cuivré.

En revanche, c'est uniquement par rapport à la variété Saumon-doré de base que l'on peut définir que le premier est dominant dans un croisement avec lui ou, par contre, que le deuxième lui est bien récessif.

Ils sont donc semblables en couleur mais cette couleur Froment n'est que très rarement décrite dans les standards actuels.

Seules les deux races Sulmtaler et Combattant Malais donnent une définition à peu près correcte du Froment.

Le degré d'uniformité de nos souches de Marans Froment a pourtant largement favorisé le travail et a enfin permis une définition précise de ce coloris.



DESCRIPTION DU COQ FROMENT

DESCRIPTION DE LA POULE FROMENT

Tête, camail et lancettes de couleur rouge-or à rouge-brun, uniforme, sans flamme apparente exigée.

Les lancettes étant d'un ton un peu plus soutenu que le camail.Dos, selle et croupion rouge-acajou, couverture des ailes et épaules rouge-acajou très soutenu.

Les grandes couvertures forment à travers de l'aile un brassard noir à reflets verts.Les rémiges secondaires constituent le miroir de l'aile en forme de triangle "brun-cannelle" avec l'aile fermée.Gorge et poitrine noires.

Dessous, cuisses, abdomen noirâtres avec sous-couleur grise.

Queue noire mais avec éventuellement des nuances rougeâtre sur les bords et à reflets verts brillants voire des roses ou mauves typiques notamment sur les grandes faucilles.

Tête et camail rouge-or à rouge-brun avec parfois de légères flammes noires dans le bas du camail. Duvet de l'oreille couleur crème.

Le manteau comprenant : les épaules, couvertures des ailes, le dos, le croupion, est de couleur Froment (couleur du grain de blé), chaque plume avec hampe et bordure plus claire. La poitrine et tout le dessous du corps sont de couleur crème. La sous-couleur est blanchâtre.

Queue et rémiges noirâtres avec les bords fauves poivrés de noir.

Le triangle de l'aile fermée ou miroir (rémiges secondaires) apparaît "brun-cannelle".

On peut admettre également que le plumage puisse être un peu plus foncé dans son ensemble mais les trois nuances doivent être présentes et contrastées (froment, rouge-brun et crème).

Attention à certaines Marans Froment qui peuvent encore montrer, par insuffisance de sélection quelquefois, des tarses au coloris gris-bleuté.


Le miroir de l'aile d'un coq Froment est de couleur
"brun cannelle". Aile fermée, il forme un triangle visible
de cette couleur.

LA SELECTION DE LA VARIETE FROMENT

Le Froment, qu'il soit dominant ou récessif par rapport au "Saumon-doré" de référence, est toujours récessif par rapport au Noir-cuivré ou encore au Coucou-argenté; ces derniers coloris figurant parmi les plus dominants génétiquement.

Les croisements de Froment avec du Noir-cuivré ou Coucou-argenté sont à éviter par théorie car issus de familles génétiques et de mutations différentes.
Il va sans dire cependant, que s'il doit s'agir de préserver une souche Froment de valeur de sa disparition par exemple, ou encore et surtout parce que la couleur des œufs n'est plus conforme, ce type de croisement avec le Noir-cuivré constitue un cas de force majeure à recommander.

Par contre, à l'intérieur des deux familles Froment, figurent deux types corrélatifs de variétés Fauve à queue noire, qui sont des coloris différents dans ces mêmes familles, c'est à dire porteurs de gènes différents et non pas issus de mutations différentes.

Les associations génétiques entre Froment et Fauve sont donc théoriquement moins hasardeuses, en cas de croisements, que si elles s'exerçaient par rapport au Noir-cuivré par exemple. Ce phénomène explique certainement pourquoi les nombreux croisements, maladroits mais involontaires, entre Froment et Fauve permettent malgré tout aujourd'hui d'éviter la casse et de donner naissance à certains sujets Froment très conformes au type idéal.

Depuis quelques années, les sujets Froment sont ainsi remarquables de qualités si l'on en juge par les présentations aux derniers Championnats de France du MCF.

La sélection de la variété Froment consiste donc à repérer et isoler les sujets bien conformes à ce coloris, aussi bien parmi les poules que parmi les coqs qui sont très différents les unes des autres en couleurs.

A propos des coqs Froment, il faut reconnaître qu'à distance, ils ressemblent presque, à s'y méprendre et c'est un constat, aux coqs Noir-cuivré. Dans un lot de ces coqs d'âge adulte, il faut les observer correctement pour reconnaître les sujets Froment parmi des sujets Noir-cuivré.

Quant aux poussins de ces deux variétés, ils sont très dissemblables pour la couleur de leur duvet:
Les poussins Noir-cuivré ont dès la naissance leur duvet noir en grande partie alors que les poussins Froment naissent tous blancs et même plus exactement jaunes.

La distinction des sexes entre coquelets et poulettes Froment est possible dès l'apparition du plumage, les poulettes étant de couleur froment avec dessous très clair et les coquelets noirâtres sauf le dessus qui est rouge avec parfois des tâches rouges sur la poitrine.

Ces poussins Froment sont alors nettement autosexables, dès l'âge de 4 à 6 semaines, comme peuvent l'être aussi les poussins Coucou-argenté par exemple.

Les poussins Froment sont jaunes et le sexage apparaît impossible par le
duvet malgré l'important dimorphisme de coloris des deux plumages adultes.


Voir aussi le standard officiel de la Marans: coloris Froment

Variété Coucou-argenté
Variété Coucou-doré
Variété Noir-uni
Variété Noir-cuivré
Variété Froment
Variété Fauve à queue noire
Variété Blanche
Variété Herminée

Variété Noir-argenté
Variété Bleu-cuivré et Bleu-argenté
Variété Blanc sale (splash)
Variété Saumon-doré et Saumon-argenté
La Marans naine

adhérez au MCF

ACCUEIL

HAUT DE PAGE